Test de la Movenza de Krups …

Avec comme sous titre 40 jours avec ma nouvelle machine à dosettes …

Alors comme j’ai pu vous en parler dans mon dernier article ( comment ca ca fait presque 6 mois ??? ) je suis inscrit sur Sampleo, et des fois, je suis tiré au sort … Cette fois, j’ai eu l’occasion de tester une nouvelle machine a dosette de chez Krups, la Movenza

En fait de test, c’est plus c’est plus un retour sur plus d’un mois d’utilisation, vu que avec cette nouvelle machine, je suis repassé du thé au café …

Avec Krups et Dolce Gusto, c’est une longue histoire, car ca fait des années que nous en avons, d’abord avec un, puis deux Picolos, puis avec un Circolo

Movenza en video

Une petite vidéo de l’unboxing de la Movenza

 

Elle est livrée prête à être branchée et avec 6 capsules de démos, avec différents arômes de café, un capuccino, …

Bien faire 2/3 cycle de rinçage à vide avant la premier vraie utilisation.

Trucs qui vont bien

Niveau fonctionnement des machines à dosettes et écosystème autour, je part sur des bases connues et pas de mauvaises surprises, je suis déjà doté de dosettes, de porte dosettes …

La bonne surprise vient, du passage à un mode « automatique » jusqu’à présent, quand tu faisais couler un café ( ou cappuccino, ou un chocolat, ou un thé, ou une infusion, … ) avec ta Dolce Gusto tu étais collé à ta machine, sous peine de faire déborder. Maintenant ce n’est plus le cas. Il y a un système tactile pour ajuster la quantité de café voulue. Et avec les dosettes adhoc il est tout à fait possible de servir des « expressos » ou des cafés « longs »  sans soucis. Astuce : la quantité d’eau optimale pour une dosette donnée est inscrite … sur la dosette …

Niveau fonctionnement je peux mentionner également une sécurité qui coupe la pompe quand le réservoir d’eau est vide … La durée de vie de la pompe s’en retrouve allongée …

Niveau design, comme d’habitude, avec Dolce Gusto, on est dans l’épuré, et dans le discret. Fini les finitions rouge ou blanche laquée. Quand la machine est hors service ( soit 99,9% du temps au pif) elle est repliée, compacte. Il suffit d’effleurer le bouton marche et elle se déploie tel un oiseau prêt à décoller ( ou un cobra qui se dresse prêt à morde ? ) .

Wobble

La partie fixe est grise avec une texture striée, je vais parler aux imprimeurs 3D la, on dirait que c’est plein de wobble et on sent « avec les doigts » les différentes couches. La partie mobile, elle , est noire et lisse comme un boule de bowling. 

Le réservoir, amovible, d’une capacité d’un litre, se situe sur l’arrière, et peut se remplir détaché ou en place. Mais comme il est lui aussi recouverts de cette texture striée grise, c’est un peu compliqué de voir quand il est vide ou pas … Heureusement que y’a la sécurité qui arrête la pompe dont je parlais plus haut …

Autre feature bien sympa, la petite loupiote orange qui s’allume en façade pour rappeler qu’il faut retirer la capsule après usage …

Les trucs qui chagrinent

Mais même si je me régale avec cette nouvelle machine à café, y’a 2/3 petits trucs qui m’agacent ( coucou Krups ) :

  • Après chaque café, il y a systématiquement de l’eau sur le dessus de la capsule et une fois sur deux j’en mets partout en jetant la dite capsule, ca pourrait être éviter en coupant les flux plus tôt, ou en retirant l’aiguille plus tard …
  • La machine ne reste pas en position repliée si le repose tasse n’est pas à sa position la plus basse
  • Servir un expresso dans un dé à coudre, avec le repose tasse en bas = la machine en met à coté

En conclusion

Pour moi et mon utilisation, à savoir entre 4 et 10 cafés par jours, toujours avec le meme type de « longueur » ( Grande ou Lungo décaféiné ) ca va nickel, le gros plus étant bien entendu l’aspect « automatique » de la fin du remplissage qui est vraiment une grosse avancée …

Merci Sampleo, Merci Krups, vous savez quoi ? Je la garde du coup la Movenza :p

A toi lecteur de passage, merci aussi, tu pourras retrouver la Movenza sur Amazon en cliquant ici

Bisous.

Lui

Laisser un commentaire