Mes chaussures du moment – New Balance 574, Vans Old Skool, Ugg, Skechers Flex Appeal

Mes chaussures du moment – New Balance 574, Vans Old Skool, Ugg, Skechers Flex Appeal

Salut à tous, 

Aujourd’hui je vais partager avec vous mes chaussures du moment. Je suis plus que raisonnable puisque je tourne avec 4 paires principales (New Balance 574, Vans Old Skool, Ugg, et bottines) plus une paire pour les longues journées de marche (Skechers Flex Appeal).

Skechers Flex Appeal

Skechers Flex Appeal
Skechers Flex Appeal

J’adore les converses (quel rapport avec les Skechers me direz vous ? Attendez j’y viens). J’en ai depuis des années, j’aime en particulier le modèle Chuck Taylor All Star classiques montantes. Je les ai eu en toutes les couleurs possibles au fil des ans. Mais mes préférées restent les classiques noires et blanches. Et ben ces chaussures j’ai beau les adorer je ne peux pas les mettre longtemps sinon j’ai des douleurs atroces aux orteils. Elles sont très fines. Figurez vous qu’en grosse patate que je suis je me disais que c’étaient mes pieds qui étaient mal foutus (c’est un peu vrai mais bon) et que c’était une fatalité, j’aurais toujours mal aux pieds en baskets. Jusqu’au jour où chez Décathlon j’en parle à une vendeuse qui me dit « mais oui c’est bien connu les Converses sont des chaussures pour pieds fins ce n’est pas du tout ce qu’il vous faut » et elle me présente les fameuses Skechers Flex Appeal. Les semelles intérieures de ces chaussures  sont à mémoire de forme. Elles s’adaptent donc à toutes les morphologies de pieds. Au début on a un peu l’impression de marcher sur un chewing gum géant ou sur un nuage. On sent vraiment l’aspect gomme de la semelle mais très vite elle prend sa forme et on ne la sent plus. Ces baskets sont très légères donc très confortables (comme la plupart des chaussures de marche). Petit bémol, la couleur. Je ne sais pas pourquoi les concepteurs de chaussures de marche ou de runnings s’acharnent toujours à sortir leurs modèles dans les pires couleurs du monde, bien fluo, ou/et bien moches. Donc je me suis rabattue sur les moins pires du magasin, les grises. Notez quand même qu’elles ont des lacets roses fluo mais dans un élan de considération incommensurable pour les acheteuses en recherche de sobriété elles sont vendues avec une deuxième paire de lacets gris. Devinez lesquels j’ai choisi de porter ? Bref ce sont les chaussures idéales pour les longues journées de marche, comme à Disneyland où l’on marche facilement une douzaine de kms par jour. Même Lui a été convaincu puisqu’il a pris les mêmes en bleu. 

New Balance 574

New Balance 574
New Balance 574

Alors celles là je les aiment d’amour, enfin mais pieds les aiment d’amour. Ce sont les chaussures les plus confortables du monde ! Avec elles pas la moindre douleur. Mes orteils sont bien au large et ils sont ravis, merci pour eux. C’est bien pour ça que j’ai choisi les New Balance 574 d’ailleurs, car depuis ma révélation sur les Converses j’étais à la recherche de nouvelles baskets plus confortables pour tous les jours. Un autre élément important c’est qu’elles ne font pas mal derrière le pied au niveau du talon d’Achille car d’une part la chaussure est rembourrée mais aussi parce qu’il y a un décroché à ce niveau là qui permet au talon de parfaitement se loger. Donc adieu les ampoules. Le petit bémol de ces baskets c’est qu’elles sont unisexes et que pour le coup je les trouve un peu trop masculines. D’ailleurs même si je les ai acheté dans la section « chaussures pour femmes » de Zalando, elles sont souvent référencées sous l’appellation « baskets mode homme » confirmé par la présence du M devant le 574 sur certains sites indiquant « Men ». Je les ai payé 80 € sur Zalando. A noter qu’elles taillent assez petit donc j’ai pris une taille de plus pour être tranquille et qu’elles me vont nickel. Je les ai choisi blanches et noires. Le N latéral et une partie de l’arrière de la basket sont en gris brillant. Elles m’ont valu des compliments de la part des copines de ma fille, grande fierté pour elle et pour moi. 

Bottines BPC

Bottines BPC
Bottines BPC

Ce sont les petites bottines passe partout qu’il faut à chacune pour l’hiver. Je suis plutôt de celles qui préfèrent ne pas mettre trop cher et en changer chaque année que d’y mettre le prix mais ne pas pouvoir changer de style pendant longtemps. Chaque automne donc j’achète une ou deux paires de bottines (généralement noires) à talons plats que je mets presque tous les jours de novembre à mars. Cette année je les ai prise sur le site de Bonprix et je les ai payé 49,99 €. Elles sont de très bonne qualité. Alors bien sur à ce prix ce n’est pas du cuir mais elles ne font pas plastique pour autant. Ces bottines sont un très bon basic, indispensable à toutes les garde-robes.

Vans Old Skool

Vans Old Skool
Vans Old Skool

Ces baskets là m’ont donné un cas de conscience. En effet ça faisait longtemps que je lorgnais dessus mais pas moyen de passer le cap. J’ai eu une paire de Vans étant plus jeune et je les adorais. Elles étaient super confortables et comme c’était à l’époque d’Avril Lavigne où les filles se mettaient au skate (moi non je vous rassure) c’était tendance. Bref un regain de nostalgie m’a pris quand je me suis mise à la recherche de baskets plus larges pour remplacer mes Converses. Entre temps j’ai acheté mes New Balance 574 donc je ne pouvais justifier d’en acheter une autre paire… mais en fait si. J’ai craqué et j’ai acheté les Vans Old Skool. Elles sont juste magnifiques, moins larges que dans mon souvenir ce qui les rend plus portables pour une femme je trouve. Elles sont quand même assez larges pour moi. Le seul hic c’est l’arrière. Elles font des ampoules au niveau du talon car contrairement aux New Balance elles n’ont pas le décroché qui épouse la forme du talon. Il faut donc les « casser » les premiers temps et penser aux pansements. 

Ugg Classic

Ugg Classic short
Ugg Classic short

Alors là on est sur du classique de chez classique. Les traditionnelles Ugg Classic short en noir. Autant dire la base. Ce sont les chaussures que tout le monde aime détester mais dans lesquelles on est tellement bien que tant pis on passe outre l’aspect et on les met quand même. J’ai les miennes depuis deux ans et elles font toujours partie de mes indispensables de l’hiver. Alors bien sur après deux hivers la moumoute à l’intérieur s’est un peu tassée mais c’est pas grave, elles font quand même le job, elles tiennent mes pieds au chaud. Même ma fille a les siennes (bon pas les vraies Ugg hein à ce prix là on veut qu’elles tiennent plus qu’une saison). Avec un jean slim elles sont parfaites. 

Voilà pour moi, mais vous ? Quelles sont vos chaussures du moment ? 

A très bientôt ! 

Elle

 

Unboxing stylo 3D SUNLU SL-400 : La vidéo

Alors comme j’ai pu vous le teaser dans les articles précédents, ( oui je mets 2 liens dans le mot article, non mais) aujourd’hui c’est enfin la vidéo de l’unboxing puis le test du stylo 3D SUNLU SL-400 .

J’espère que je ne vous ai pas fait attendre trop longtemps …

Stylo 3D SUNLU SL-400  en vidéo, par Lui :

 

 

Camera

 

Canon EOS 1200D

 

 

Focal Length

 

42mm

 

 

Aperture

 

f/11

 

 

Exposure

 

1/200s

 

 

ISO

 

100

 

 

 

Ne m’en voulez pas trop pour la musique, je suis tombé dessus et elle m’a hypnotisé, et maintenant, c’est à vous…

Stylo 3D SUNLU SL-400 Lol la musique entêtante
Stylo 3D SUNLU SL-400 Lol la musique entêtante

Je vous rassure, depuis la vidéo, je me suis pas mal amélioré dans la manipulation du Stylo 3D, et j’arrive a faire des trucs pas trop mal. Bon faut dire que la pratique plus la lecture complète du manuel utilisateur, ça aide pas mal …

Pour rappel, vous pouvez le trouver sur Amazon en cliquant sur cette phrase.

A bientôt.

Lui

Unboxing stylo 3D SUNLU SL-400

Alors comme expliqué dans l’article précédent, aujourd’hui on est parti pour l’unboxing puis le test du stylo 3D SUNLU SL-400 .

 

 

Camera

 

Canon EOS 1200D

 

 

Focal Length

 

42mm

 

 

Aperture

 

f/11

 

 

Exposure

 

1/200s

 

 

ISO

 

100

 

 

 

Stylo 3D SUNLU SL-400 Vue d'ensemble
Stylo 3D SUNLU SL-400 Vue d’ensemble

– Commande – Expédition du stylo 3D SUNLU SL-400 :

Article commandé sur Amazon le 8 Novembre, reçu le 10. Directement posé sans signature dans la boite aux lettres. L’expédition en direct par le vendeur fut rapide. Le status de « testeur » y est’il pour quelque chose ? La Poste a, pour une fois, pas trop raté son coup, en acheminant un colissimo simple en moins de 48h.
Read more

Lui & l’impression 3D

Lui & l’impression 3D

Alors comme vous ne le savez pas encore, ça fait quelques années que je m’intéresse grandement à l’impression 3D. J’ai même acheté et monté des imprimantes 3D. Imprimantes 3D que j’ai par la suite tenté d’améliorer… Aujourd’hui, je me suis un peu rangé des voitures et des imprimantes 3D. Notamment à cause des émissions de particules fines lors de l’impression et de l’incapacité assurer leur bonne filtration pour pas qu’elles aillent se balader partout dans la maison. Comme je peux pas imprimer dans un milieu aéré, ni retenir les émissions, principe de précaution de Elle oblige, je n’imprime plus.

Je n’imprime plus, mais je reste relativement actif sur les différents espaces d’échanges francophones sur l’impression 3D. Aussi quand s’est présenté l’opportunité de tester un stylo 3D, j’ai sauté dessus. Et puis c’était aussi l’occasion de vous faire partager tout ça dans une chouette série d’articles dans la catégorie « Dans l’atelier ». Alors dans les tout prochains jours, restez à l’écoute, vous aurez droit à l’unboxing et au test du stylo 3D SUNLU SL-400, disponible ici sur Amazon

Stylo 3D SUNLU SL-400 Stylo sur sa boite
Stylo 3D SUNLU SL-400 Stylo sur sa boite

Alors, stay tuned, l’article sur l’unboxing et le test du stylo 3D SUNLU SL-400 ne va vraiment pas tarder … Et si vous êtes sages je ferai peut être une vidéo.

Lui

EDIT :

Phobos de Victor Dixen

Phobos de Victor Dixen

Salut à tous,

Aujourd’hui je vous parle d’une de mes dernières lectures en date : Phobos de Victor Dixen.                       

phobos

Synopsis de Phobos : Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

Alors oui comme ça, ça vend du rêve. Quoi ?! Du speed dating dans l’espace ?! Une romance sur la conquête de Mars ?! Et puis surtout c’est du Victor Dixen ! Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Victor Dixen c’est le talentueux auteur d’Animale, La Malédiction de Boucle d’Or une réécriture de conte particulièrement savoureuse qui m’avait scotchée au livre l’an dernier. Un véritable page turner dont je vous parlerai surement bientôt ici. 

J’ai choisi de commencer ce livre à la suite d’une panne de lecture causée par ma découverte d’Harry Potter. Oui c’est à 29 ans et quelques années que j’ai découvert Harry Potter. Ne me lancez pas des pierres j’étais passé complètement à coté du phénomène à l’époque car je me croyais trop vieille pour des « livres pour enfants ». Mais là n’est pas le sujet, je reviendrai d’ailleurs très très bientôt sur ma tardive découverte du monde magique de Poudlard dans un prochain article. Toujours est-il qu’après avoir lu les 7 livres d’Harry Potter en 40 jours j’ai eu beaucoup de mal à passer à un autre univers, à laisser mes personnages à leur vie fictive et à faire le deuil de la fin de la saga. Si vous êtes lecteur vous avez peut être vous aussi déjà vécu ce petit passage à vide livresque après vous être immergé dans un univers littéraire. J’ai été incapable de reprendre un livre pendant des semaines. Quand la lecture a sérieusement commencé à me manquer, je me suis naturellement tournée vers Phobos. C’était pour moi le roman idéal pour sortir de ma panne de lecture : une histoire légère mais intéressante écrite par auteur familier et apprécié.     

La première chose qui m’a dérangé avec Phobos c’est l’alternance des chapitres appelés « Champ » et des chapitre appelés « Hors-Champ ». Dans les chapitres « Champ » le texte est rédigé à la première personne et le lecteur est placé du point de vue de Léonor l’héroïne. Dans les chapitres « Hors-Champ » le récit se fait à la troisième personne et le lecteur est extérieur à l’action. Cette reprise du langage cinématographique permet de distinguer les actions se passant dans le vaisseau des actions se passant sur Terre. Mais les changements de points de vue dans les romans ne me plaisent généralement pas et Phobos n’a pas fait exception. 

Le pitch est original, du speed dating spatial dans le but de coloniser et de peupler Mars sur fond de télé réalité et pimenté par les plans non avouables d’une multi nationale vénale. Mais malgré toute ma bonne volonté et tous les espoirs que j’avais placé dans ce roman je n’ai pas pu m’empêcher de m’ennuyer. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Je n’arrivais pas aimer cet univers, à y entrer pleinement. Peut être est ce du au contexte de ma lecture. Si ça n’avait pas été mon premier livre après Harry Potter les choses auraient peut être été différentes. J’attendais en vain que l’histoire commence vraiment. Seules les dernières pages sont palpitantes, c’est à ce moment là seulement que l’histoire démarre réellement. Tout le reste c’est une longue, très longue introduction. 

Mon ressenti de lectrice est donc mitigé. L’histoire ne m’a pas tenu en haleine sauf dans les toutes dernières pages. Je me suis raccrochée au fait que Victor Dixen avait annoncé que Phobos serait une série. Il était alors compréhensif que le premier tome soit un tome d’installation de l’intrigue, que les tomes suivants seront vraiment ceux dans lesquels l’action se développe. Mais que j’ai bien fait de m’accrocher ! Maintenant que l’action est en place il me tarde vraiment de lire la suite. Ca tombe bien, elle est déjà dans ma PAL. Je vous en reparle bientôt.

Elle 

 

Bonjour Internet !!! Blog à 4 mains

Bienvenue chez nous, sur PatatePoulette.com

Bienvenue sur PatatePoulette.com
Bienvenue sur PatatePoulette.com

Il faut bien commencer quelque part, alors nous y voici -> . (Ça c’était le point de départ)

Vous êtes ici les témoins de la naissance de notre premier blog à 4 mains (Moi, j’aurais dit la naissance de notre bébé virtuel, mais Lui n’a pas voulu).

Ici, nous parlerons donc de ce qui fait notre vie, notre vie de couple (Ha bon ?), notre vie de famille, et tout ce que nous avons envie de partager avec vous. Donc en vrac de nos lectures, de cuisine (Miam, c’est moi qui m’y colle), de trucs beauté, mode (Mes sacs et mes accessoires), et aussi des trucs pas beaux qui puent et font du bruit, … Bref, un blog LIFESTYLE.

Oui, mais celui là, c’est LE NOTRE et en plus c’est un blog à 4 mains (Mais le coups du blog à 4 mains tu l’as déjà écris !!! Oui je sais mais ça c’est pour Google et le SEO).

Si vous voulez en savoir un tout petit peu plus sur nous, rendez vous sur la page A propos de PatatePoulette.

Restez connectés.

A très vite.

Elle&Lui